Théâtre Blanc | Mandat et historique
Bienvenue dans le noir lumineux du Blanc.
théâtre création québec, arts visuels, scénographie, théâtre contemporain, recherche, expérimentation, théâtrale, Denis Bernard, Gill Champagne, Christian Lapointe, Jean Hazel, prise de risque
33
page,page-id-33,page-template-default,ajax_fade,page_not_loaded,, vertical_menu_transparency vertical_menu_transparency_on,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive
 

Mandat et historique

Mandat

Le Théâtre Blanc produit du théâtre résolument contemporain, aux formes scéniques ancrées dans le prisme des arts visuels, performatifs et multidisciplinaires. Il se donne pour mandat d’inciter les grands théâtres québécois à la prise de risque par la création de projets innovants en coproduction, à destination d’un large public.

Historique

Depuis ses débuts en 1979, le dialogue entre théâtre et arts visuels est au cœur des créations du Théâtre Blanc. Avec ses premiers directeurs artistiques, Denis Bernard puis Gill Champagne, cette préoccupation se dégage déjà, mais le rôle central du travail scénographique s’affirme encore davantage par l’association du Blanc avec le scénographe Jean Hazel à partir de 1988. Après le départ de Champagne en 2003, Hazel prend naturellement la direction de la compagnie. Avec des metteurs en scène invités (Marie Gignac, Martin Genest, Joël Beddows…), il met encore plus fermement l’espace scénique à la source de la rencontre théâtrale. Depuis 2013, Jean Hazel partage la direction artistique avec le metteur en scène Christian Lapointe, qui avait auparavant signé deux des productions de la compagnie. Le Théâtre Blanc a produit quelque 50 créations, dont environ un quart en partenariat avec les plus grandes structures de production du Canada et plusieurs producteurs de la francophonie internationale.

Au cours des prochaines années, le Blanc poursuivra et affirmera sa mission au gré de nouvelles rencontres artistiques multidisciplinaires.